15 janvier 2010

Pour préparer l'après-pétrole, les Émirats Arabes Unis misent sur l'écologie, mais pas seulement...

Masdar: une projet écolo entaché d'hypocrisie

Objectif: un niveau zéro d'émission de gaz carbonique.

Aucune voiture tolérée. Des bâtiments étudiés pour réduire les besoins en climatisation. Le Soleil comme seul producteur d'énergie. Bref, le rêve écologique!

Masdar City verra le jour en 2016.

Construite en plein désert dans le plus riche des Émirats Arabes Unis, Abou Dhabi, cette ville idéale pourra accueillir plus de 40 000 habitants et 1500 entreprises. Les promoteurs du projet assurent une consommation d'énergie de 75% inférieure à celle des villes modernes de même ampleur.

Masdar, qui signifie ''source'' en arabe, hébergera également une université spécialisée dans les sciences de l'environnement et le développement durable.

L'éco-ville alliera architecture traditionnelle et technologie de pointe. Le cabinet britannique Foster and Partners, en charge du projet, présente un prototype virtuel de Masdar :

                         http://www.youtube.com/watch?v=8V7UpFOm8w0

A priori, un projet plus que propre. Preuve de la bonne volonté écologique des Émirats Arabes Unis.

En effet, Abou Dhabi se veut désormais un modèle de développement durable, une vitrine mondiale des technologies bienfaisantes pour l'environnement.

L'émirat a d'ailleurs été choisi le 29 juin dernier pour accueillir le siège permanent de l'Agence Internationale des Énergies Renouvelables.

Masdar est née de la volonté du prince cheikh Khalifa bin Zhayd  Al Nahyan de préparer  l'après-pétrole. En se tournant vers les énergies du futur, les riches Émirats Arabes Unis (classés dans le top 5 mondial des réserves de pétrole nationales) tentent de se reconvertir.

Qui plus est, avec ce projet ambitieux, Abou Dhabi se paie une caution verte.

La Chine lui a d'ailleurs emboité le pas: elle présentera à l'exposition universelle de Shanghai en 2010 un projet de ville écologique baptisée Dongtan.

Le budget prévu pour bâtir Masdar atteint 22 milliards de dollars !

Pas de problème de financement pour Abou Dhabi. L'émirat a aussi d'autres ambitions pour son désert. Un projet fructueux pour le moins peu écologique est actuellement en construction. L'usine aéronautique Strata fournira des pièces pour Airbus dès 2010 et pour son concurrent d'outre-Atlantique, Boeing, en 2011. Les Émirats Arabes Unis ont choisi de préparer l'après-pétrole aussi en investissant dans ce secteur.

L'avion comme moyen de transport écologique, on a vu mieux...

Posté par ManonRoyer à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Pour préparer l'après-pétrole, les Émirats Arabes Unis misent sur l'écologie, mais pas seulement...

Poster un commentaire